Nombre de lignes au total: 13 Nombre de pages : 1 Nombre de lignes par page : 13

Résultat de la recherche

Recherche dans les herbiers
 Cherche
Résultats trouvés pour : Baies

  Étymologies : Camerisier : des mots grec 'kamaï' (bas) et 'kerasos' (cerisier), cet arbrisseau produit des Baies rouge brillant et ressemblerai à un petit cerisier.
Chèvrefeuille : traduction du latin 'caprifolium' (chèvre et feuille), les chèvres apprécient les feuilles pour se nourrir.
Lonicera : nom donné par Linné en honneur à Adam Lonitzer, botaniste, naturaliste et médecin allemand (1528 - 1586).
Xylosteum : des mots grecs 'xylon' (bois) et 'osteon' (os), l'aspect des entrenoeuds font penser à des os.

  Risque de confusion avec : avec le Cornouiller sanguin donc les Baies sont noires, amères et purgatives.

  Autres noms communs : Poivre rose, Baies roses, Poivrier sauvage, Mollé d'Amérique, Poivrier d'Amérique.

  Risque de confusion avec : le Genévrier commun (Juniperus communis) : Baies plus petites et noires, qu'une ligne blanche sur les aiguilles.

  Risque de confusion avec : le Genévrier Cade (Juniperus oxycedrus) : Baies plus grosses et bleutées, deux lignes blanches sur les aiguilles.

  Composition :
Toute la plante, sauf la partie rouge et charnue des Baies. : Taxine

  Utilisation en cuisine : Feuilles et Baies : pour aromatiser le gibier, les sauces, marinades, courts-bouillons ou les soupes Les feuilles et les Baies doivent être séchées avant utilisation pour qu'elles perdent leur légère toxicité

  Notes complémentaires : Toutes les sortes de lauriers sont toxiques. Seules les feuilles du laurier-sauce sont utilisées en cuisine comme aromate, mais elles ne sont pas mangées et retirées des mets avant de passer à table.
Dans les écoles de médecine au Moyen Âge, les jeunes docteurs étaient couronnés de rameaux de laurier (avec les feuilles et les Baies), d'où le nom de « baccalauréat » (bacca laurea = baie de laurier).

  Étymologies : Austral : du latin 'autralis' (du midi).
Micocoulier : du grec 'mikrokouli' (celui qui produit des Baies minuscules)

  Étymologies : Micocoulier : du grec 'mikrokouli' (celui qui produit des Baies minuscules)

  Autres noms communs : Androsème officinal, Toute-bonne, Herbe à tous les maux, Toute-saine, Passe-cure, Passecure, Souveraine, Millerpertuis à Baies.

  Composition :
Toute la plante, surtout les Baies encore vertes et imatures : glyco-alcaloïdes toxiques (solanine, solasodine chaconine)
Feuilles : Eau (85 %), Protides (5.5 %), Glucides (5.3 %), Calories (44 Kcal), Lipides (0.6 %), Calcium (307 mg), Phosphore (88 mg), Fer (6.6 mg), Vitamine A (2880 Ul), Vitamine B1 (0.12 mg), Vitamine B2 (0.24 mg), Vitamine PP (1.3 mg), Vitamine C (140 mg)

  Notes complémentaires : Toute la plante est toxique, surtout les Baies vertes non parvenues à maturité. Bien que les Baies noires arrivées à maturité contiennent moins de toxines suivant le lieu de récolte (Nature du sol et exposition) et passent dans certains pays pour comestible, il est fortement déconseillé de les consommées. Plusieurs enfants en France en ont fait l'expérience et se sont empoisonnés.

  Caractéristiques du Fruit : En grappe sur les pieds femelles, globuleux, brillantes, 2 à 4 mm, Rouge foncé à noir à maturité. 1 ou 3 graines. Les Baies sont recherchées par les oiseaux qui doivent les avoir digérés pour qu'elles germent.

  Utilisation en cuisine : Baies : bien quelles contiennent des saponines et quelles sont toxiques, elles servaient à faire des liqueurs jadis
Fleurs : macérées dans de l'alcool et du sucre pour faire une liqueur
Jeunes pousses : à la manière des asperges

  Étymologies : Torminalis : en latin (bon pour les coliques), les Baies sont réputées pour leur propriété antidiarrhéique.




Haut de page  Haut de page  Haut de page

Partagez cette page dans vos réseaux sociaux. Vous avez aimé cette page ? Faites le savoir à votre entourage.