Publicité

Tarte meringuée aux nèfles

Le Néflier (Mespilus germanica) porte encore à la fin de l’automne des fruits, genre de petites pommes brunâtres avec un calice proéminent, qu’il conviendra de récolter et de garder quelques semaines, le temps qu’elles blettissent et que la chair se ramollisse, avant de pouvoir être consommées tels quels, en compote ou meilleur avec cette recette.

  Récolte : 10 min
  Cuisson : 40 min
  Préparation : 1 h 20

  Ingrédients :  (pour 8 personnes)

Un fond de tarte sucré (Pâte sablée)
1,5 kg de nèfles blets
200ml d’eau
150 g de sucre semoule
1 pincée de sel
3 blancs d’œufs

  Préparation :

La compote de nèfles :
Faire une fente sur leur côté ou arracher le reste du pédoncule des nèfles pour ensuite presser le fruit et en extraire la chair.
Passer à travers une passoire pour éliminer les pépins et les fibres indésirables, il reste environ 1 kg de chair.
Ajouter l’eau et 50 g de sucre, porter à ébullition et laisser cuire 5 minutes en remuant constamment (attention aux éclaboussures).

Étaler la pâte dans un moule à tarte, garnir de la compote de nèfles.
Cuire 25 minutes dans un four préchauffé à 220.
Sortir du four et laisser refroidir.

Pendant ce temps, réaliser la meringue :
Battre les blancs d’œufs avec la pincée de sel en neige ferme, ajouter 100 g de sucre, continuer de battre énergiquement pendant 5 minutes.

Couvrir la tarte de meringue à l’aide de poche à douille.
Faire dorer la meringue sous le gril du four ou à l’aide d’un chalumeau.

  

  Conseils et Idées :

Les nèfles, comme d’autres fruits, qui se consomment blets - les sorbes du Sorbier domestique, les poires du Poirier à feuilles d'amandier - peuvent être congelées afin d’accélérer le processus de blettissement.




Haut de page  Haut de page  Haut de page


  Partager une recette faite maison à base de plantes sauvages

Réseaux sociaux

Partagez cette page dans vos réseaux sociaux. Vous avez aimé cette page ? Faites le savoir à votre entourage.

Récolte

(21 Février)


Les rosettes de Terre-grèpe
Les pignons du Pin parasol
Les rosettes d' Arrucat
Les racines Consoude officinale
Les feuilles de Cressonnette
Les feuilles du Nombril de Vénus
Les rosettes du Pissenlit
Les racines de Salsifis des prés
Les feuilles du Maceron
Les rosettes du Crépis à feuilles de bourse à pasteur

.. et bientôt ..

(autour du 24 Mars)


Les rosettes de Vipérine vulgaire
Les fleurs de Tussilage
Les feuilles du Maceron
Les fruits noirs de l' Olivier européen
Les racines du Plantain majeur
Les rosettes de Campanule raiponce
Les racines d' Onagre bisannuelle
Les jeunes feuilles de Centranthe rouge
Les racines du Plantain lancéolé
Les rosettes du Pissenlit

© 2018

Garrigue Gourmande

Tous droits réservés