Publicité

Désamérisation des glands

Les glands crus de la plus part des chênes sont plus ou moins amers du fait de leur contenance en tanin. Celui-ci étant soluble à l’eau, il suffira de les cuire dans plusieurs eaux successives pour l’éliminer et ainsi les adoucir.

  Récolte : 10 min
  Cuisson : 20 min
  Préparation : 1 h 30

  Préparation :

Plonger les glands dans une grande quantité d’eau. Ceux qui flottent peuvent d’emblée être éliminés.
Porter l’eau à ébullition et laisser cuire 5 minutes.
Égoutter et laisser refroidir.
Écorcer les glands puis les mettre dans de l’eau fraiche pour une deuxième cuisson.
Égoutter et laisser refroidir. Éliminer les peaux restantes.
Répéter l’opération dans de l’eau fraiche autant de fois que nécessaire jusqu’à ce que l’eau reste limpide. Gouter un gland, il doit avoir perdu son amertume.

Une autre façon consiste à mettre les glands dans un sac en toile de jute et le laisser quelque temps dans un cours d’eau, un ruisseau par exemple. C’est à nouveau l’eau qui va « laver » en quelque sorte les glands.

Une méthode plus ancienne consistait à enterrer le sac de jute durant tout l’hiver, les glands avaient tendance à noircir, mais avait perdu la majeure partie de leur amertume.

  Présentation :

Le résultat obtenu pourra être utilisé à la manière des amandes. Séché puis moulu en farine, écrasé en pâte, mixé avec du l’ait pour la préparation d’une boisson, caramélisé, torréfié ou simplement tel quel.

  Conseils et Idées :

Frais, les glands ne se conservent que quelques jours. Plusieurs mois s’ils sont séchés et gardés à l’abri de l’humidité. Ils supportent bien la congélation.


  Informations complémentaires

Plante Plante
Le Chêne-liège
Recette Recette
Saucisse végétale aux glands et aux plantes sauvages
Plante Plante
Le Chêne pédonculé
Plante Plante
Le Chêne pubescent



Haut de page  Haut de page  Haut de page


  Partager une recette faite maison à base de plantes sauvages

Réseaux sociaux

Partagez cette page dans vos réseaux sociaux. Vous avez aimé cette page ? Faites le savoir à votre entourage.

Récolte

(19 Décembre)


Les rosettes de Saint Joseph
Les racines de Grande bardane
Les rosettes de Terre-grèpe
Les racines du Plantain moyen
Les rosettes du Crépis à feuilles de bourse à pasteur
Les Cynorrhodons de l' Églantier
Les rosettes d' Amarante queue de renard
Les racines de Salsifis austral
Les fruits du Viorne obier
Les racines du Plantain lancéolé

.. et bientôt ..

(autour du 19 Janvier)


Les racines de Grande bardane
Les feuilles du Nombril de Vénus
Les racines du Plantain corne-de-cerf
Les fruits du Buisson ardent
Les racines charnues de Campanule raiponce
Les rosettes de Porcelle
Les feuilles de Cressonnette
Les pignons du Pin parasol
Les rosettes d' Urosperme de Daléchamps
Les Cynorrhodons de l' Églantier

© 2018

Garrigue Gourmande

Tous droits réservés