Omelette aux pointes d'asperges sauvages

Mars est la saison de l'asperge à feuilles aiguës ( Asparagus acutifolius ) plus connue sous le nom d'asperge sauvage. C'est un sous-arbrisseau toujours vert, très commun dans la région méditerranéenne qui pousse le long des chemins de garrigue ou dans les taillis de chêne vert et de chênes kermès. Souvent entremêlées avec les lianes de la salsepareille, les jeunes pousses se récoltent en ne prélevant que l'extrémité encore tendre et en tirant dessus jusqu'au moment où elle se casse.

  RĂ©colte : 30 min
  Cuisson : 10 min
  PrĂ©paration : 10 min

  IngrĂ©dients :  (pour 1 personne)

20 Ă  30 pointes d'Asperge sauvage (20 g, suivant la grosseur)
2 oeufs
1 noix de beurre ou une c. Ă  s. d'huile d'olive
1 pincée de sel
du poivre du moulin
1 tranche de jambon fumé

  PrĂ©paration :

Une fois coupées en morceaux, elles peuvent être blanchies dans de l'eau quelques minutes afin de les rendre plus tendres. Mais elles sont généralement utilisées tel quel.
Laver les jeunes pousses à l'eau claire. Les couper en tronçons égaux en ne gardant que la partie tendre. Les faire revenir avec le beurre, cinq minutes à feu doux dans une poêle.
Battre les deux oeufs avec le sel et le poivre, verser sur les asperges et laisser cuire, toujours Ă  feu doux, jusqu'Ă  consistance voulue de l'omelette.

  

  PrĂ©sentation :

Servir avec une tranche de jambon fumé ou accompagné d'une salade.

  Conseils et IdĂ©es :

Enveloppée ou recouverte d'un linge humide, l'asperge se conserve quelques jours dans le bas du réfrigérateur. Son goût est plus prononcé que celui de l'asperge de culture, mais elle se prépare de la même manière.


  Informations complĂ©mentaires

Plante Plante
L'Asperge sauvage
Recette Recette
Ramequin de boutons de salsifis austral

avec le mot-clé
" Oeuf"



Haut de page  Haut de page  Haut de page


  Partager une recette faite maison Ă  base de plantes sauvages

Commentaires  

 
QUEL BONHEUR !  QUEL BONHEUR !JO TOURTIT 25-04-2008 09:19
Vous ne pouvez savoir à quel point je suis ravie d'avoir découvert votre blog (en recherchant si la PASSERAGE DRAVE était comestible) ! Toutes ces recettes à partir de plantes "sauvages" comestibles semblent fabuleuses et viennent à point nommé car je suis en train de terminer un long post sur les PLANTES COMESTIBLES DES CHAMPS dans ma région (la Provence) ...Merci encore.
Je me suis permise de mettre le lien de votre blog.Bonne journée
laurejo.canalblog.com/
RĂ©pondre  RĂ©pondre en citant  Citer  Signaler Ă  l’administrateur  
 
 
Merci pour votre commentaire  Merci pour votre commentairejcs 28-04-2008 22:29
et félicitation pour votre blog. Je compte m’en inspirer. Vous faites bien de contribuer à la mise en valeur de toutes ces belles plantes de nos régions ? D'autant plus que la plupart sont comestibles et souvent tombés dans l’oubli.
JCS
RĂ©pondre  RĂ©pondre en citant  Citer  Signaler Ă  l’administrateur  
 
Partagez cette page dans vos réseaux sociaux. Vous avez aimé cette page ? Faites le savoir à votre entourage.

RĂ©colte

(17 DĂ©cembre)


Les racines du Plantain moyen
Les racines de Salsifis des prĂ©s
Les fruits du NĂ©flier
Les fruits du Viorne obier
Les racines de Carotte sauvage
Les racines charnues de Campanule raiponce
Les fruits noirs de l' Olivier europĂ©en
Les fruits du Diplotaxis
Les fruit de l' Arbousier
Les rosettes de Capselle bourse-Ă -pasteur

.. et bientĂ´t ..

(autour du 17 Janvier)


Les fruits du Viorne obier
Les rosettes du Pissenlit
Les rosettes de Terre-grèpe
Les racines charnues de Campanule raiponce
Les racines de Salsifis des prĂ©s
Les racines de Carotte sauvage
Les fruits du Buisson ardent
Les racines du Plantain moyen
Les racines du Plantain majeur
Les pignons du Pin parasol

Publicité