Nombre de lignes au total: 24 Nombre de pages : 1 Nombre de lignes par page : 24
Résultats trouvés pour : tour

Patrimoine

  Nom de l'éléments : Moulin de la tour

Patrimoine

  Nom de l'éléments : tour Carrée de Colombières

Patrimoine

  Nom de l'éléments : tour en ruine

Patrimoine

  Nom de l'éléments : tour de Montredon

Patrimoine

  Nom de l'éléments : tour ou silo

Patrimoine

  Nom de l'éléments : tour

Patrimoine

  Nom de l'éléments : tour

Patrimoine

  Nom de l'éléments : tour Cayrol

Patrimoine

  Nom de l'éléments : tour de guet

Patrimoine

  Nom de l'éléments : tour du Pioch Pourquier

Patrimoine

  Nom de l'éléments : Les tours de Merle

Patrimoine

  Nom de l'éléments : tours de Carbonnières

Patrimoine

  Nom de l'éléments : tour de Montrabech

Patrimoine

  Nom de l'éléments : Les Quatre Châteaux de Lastours

Patrimoine

  Nom de l'éléments : Construction avec une tour

Patrimoine

  Nom de l'éléments : tour de Léneyrac

Patrimoine

  Description : tour de Calfort, Moulin datant de 1780, situé sur le Pech de Marrassi.

Patrimoine

  Description : Le menhir de la Casa Cremada II est une pierre dressée en gneiss sous forme de stèle et à section rectangulaire. Il a une hauteur de 2,35 mètres mais on n'en connaît pas l'origine car, lorsqu'il a été découvert, il était cassé à la base. Il s'agit d'un monument préhistorique dont la chronologie est plutôt vaste (entre le quatrième et le troisième millénaire av. J.-C.) étant donné qu'on trouve des menhirs pendant le Néolithique moyen et final et le chalcolithique. Il a été découvert par le géologue Carles Roqué en 1998 et a été redressé l'année suivante dans le cadre du Mai Mégalithique, une fête populaire qu'on célèbre chaque année à Rosas depuis 1997. L'orientation que présente le menhir est approximative car on n’a jamais fait de fouilles et on ne connaît pas le lieu où il était implanté à l'origine. Il y a quelque années, cet élément archéologique a été victime de vandalisme et a été sectionné de façon volontaire sur sa partie inférieure. Actuellement le menhir présente tout autour une terrasse maçonnée qui le maintient dressé mais qui empêche de le voir tel qu'il était lorsqu'il a été redressé.

Patrimoine

  Description : Sépulture à couloir répertoriée pour la première fois en 1912. Conservé dans une ferme, dont il prend le nom, le dolmen fut utilisé comme basse-cour jusqu'à l'abandon du mas. En 1957 l'archéologue Francesc Riuró mena à bien une campagne de fouille et de restauration du mégalithe, qui permit de fournir des renseignements sur le couloir et le grand tumulus qui l'entourait. La construction du dolmen se situe entre 3500 et 3000 av. J.-C. Le mégalithe est fait de grandes dalles en gneiss, une pierre abondante dans les environs immédiats, qui configurent la chambre de forme trapézoïdale. Les dalles qui la ferment, la couverture ovale et l'antichambre sont toujours sur pied. Ce qui n'est plus visible, c'est le couloir qui donnait accès à la chambre, formé de trois dalles sur le côté ouest et quatre à l'est, et que l'on identifie grâce aux incisions trouvées sur la roche, où étaient implantées les dalles. Quant à ses dimensions, le dolmen de la Creu d'en Cobertella est considéré comme l'un des plus importants de Catalogne. Par ailleurs, le poids considérable de la dalle de couverture fait que l'équilibre de la structure soit fragile. Pour en garantir la conservation, depuis quelques années, une clôture interdit aux visiteurs de s'en approcher et il est indiqué, par sécurité, de ne pas y monter.

Patrimoine

  Description : Également connu sous le nom de Turó de l'Home, il s'agit d'un dolmen à chambre trapézoïdale courte, bâtie à l'aide de dalles en gneiss et à couloir étroit, bien que ce dernier élément ne soit plus visible. Derrière la partie frontale, il reste encore une partie du tumulus qui l'entourait, dont on estime la dimension à 7 ou 8 mètres de diamètre. Ce lieu a été aplani et le dolmen restauré au début des années 80. Il est connu depuis 1919, époque à laquelle Pere Bosch i Gimpera l'a répertorié, sous le nom de Puig de la Sureda d'En Mairó mais il a été désigné sous d'autres appellations au fil du temps, dont le nom actuel de Sureda d'En Falp ou Llit del General. Il a fait l'objet de fouilles à plusieurs reprises, les premières étant réalisées en 1919 par Pere Bosch i Gimpera qui y retournera en 1925, accompagné de Lluís Pericot. Pere de Palol et Miquel Oliva y ont aussi fait des fouilles en 1946. Au cours des dernières fouilles, on y a trouvé des objets d'un grand intérêt tels qu'un couteau et un grattoir en silex, un grain ou pièce de collier en stéatite et une autre en forme de disque en turquoise. Ces deux dernières pièces sont faites dans des minéraux très prisés dans l'habillement au cours du Néolithique.

Patrimoine

  Description : Le dolmen du Llit de la Generala ou de la Sureda d'En Falp est une sépulture à couloir avec une chambre à tendance pseudo-circulaire et un couloir étroit. Il est en gneiss et présente une orientation nord-est, bien que le couloir, fait de murs en pierre sèche, se dévie de 50º vers l'ouest, probablement pour corriger l'orientation originale de la chambre. Avant les fouilles et avant d'être restauré en 2001, le mégalithe était encastré dans un muret de vigne qui en protégeait le tumulus, le couloir et les dalles tombées. Au cours des fouilles, on a pu récupérer une grande partie de la structure originale, ce qui a facilité la reconstruction du dolmen pour en favoriser la compréhension. Seul le côté gauche du tumulus a dû être refait complètement. Les fouilles sur le site ont permis de récupérer des fragments provenant d'ustensiles funéraires, en particulier dans un trou situé à l'entrée du couloir qui était très certainement la cavité rituelle. On a retrouvé dans cette cavité des objets d'un grand intérêt tels que trois bols en céramique et une assiette qui ont permis une chronologie plus précise du mégalithe autour de 3500 av. J.-C. ; toutefois, son utilisation a dû se poursuivre jusqu'au début du troisième millénaire.

Patrimoine

  Description : tour de guet qui faisait partie du système de surveillance du Château des Guilhems à Clermont-l'Hérault transformé par la suite en un colombier.

Patrimoine

  Lieu : La tour-sur-Orb

Patrimoine

  Lieu : Lastours