Nombre de lignes au total: 69 Nombre de pages : 3 Nombre de lignes par page : 30
Résultats trouvés pour : Vent

1 2 3 Suivant Dernier

  Nom commun ou vernaculaire généralement utilisé : Phlomis herbe au Vent

  Autres noms communs, locaux ou populaires : Herbe au Vent

  Autres noms communs, locaux ou populaires : Anémone pulsatille, Pulsatille commune, Coquelourde, Fleur de Pâques, Herbe au Vent, Pulsatille vulgaire.

  Nom scientifique latin (Genre espèce) : Phlomis herba-Venti

  Synonymes du nom latin et anciens noms scientifiques : Phlomis Ventosa

  Étymologies des noms français et latins : Sedum : En latin (s'asseoir) car souVent 'assise' sur les pierres.

  Étymologies des noms français et latins : Sedum : En latin (s'asseoir) car souVent 'assise' sur les pierres.

  Étymologies des noms français et latins : Narcissus : Du nom grec 'narkao' (assoupir) en relation avec les fleurs qui peuVent provoquer des assoupissements. C'était le nom du fils de Céphise qui se mit à aimer sa propre image. En se regardant dans I'eau d'une fontaine il y tomba et s'y noya avant d'être changé en cette fleur. Source : Dictionnaire étymologique de la flore francaise

  Étymologies des noms français et latins : Poivre : à cause de sa forte saveur poivrée.
Sedum : En latin (s'asseoir) car souVent 'assise' sur les pierres.

  Étymologies des noms français et latins : Ficaire : Du latin 'ficus' (figue) les racines ont la forme de petites figues.
Renoncule : Du latin 'ranonculus' (petite grenouille), la plante se plait dans les milieux humides là où viVent les grenouilles.

  Étymologies des noms français et latins : Heliotropium : Du grec 'hêlios' (soleil) et 'trepô' (tourner), car les fleurs suiVent la course du soleil. Source : Dictionnaire étymologique de la flore francaise

  Étymologies des noms français et latins : Eryngium : Du grec 'eryggos', nom attribué à ce végétal. Source : Dictionnaire étymologique de la flore francaise
Roland : De chardon roulant, la plante sèche se détache de sa souche en hiver et emportée le Vent, elle « roule » sur la prairie pour disperser ses graines.

  Étymologies des noms français et latins : Narcissus : Du nom grec 'narkao' (assoupir) en relation avec les fleurs qui peuVent provoquer des assoupissements. C'était le nom du fils de Céphise qui se mit à aimer sa propre image. En se regardant dans I'eau d'une fontaine il y tomba et s'y noya avant d'être changé en cette fleur. Source : Dictionnaire étymologique de la flore francaise

  Étymologies des noms français et latins : Anemone : Du grec 'anemos' (Vent), allusion au fait que plusieurs espèces aiment les expositions Ventées. Source : Dictionnaire étymologique de la flore francaise
Renoncule : Du latin 'ranonculus' (petite grenouille), la plante se plait dans les milieux humides là où viVent les grenouilles.

  Étymologies des noms français et latins : Anemone : Du grec 'anemos' (Vent), allusion au fait que plusieurs espèces aiment les expositions Ventées. Source : Dictionnaire étymologique de la flore francaise

  Étymologies des noms français et latins : Anemone : Du grec 'anemos' (Vent), allusion au fait que plusieurs espèces aiment les expositions Ventées. Source : Dictionnaire étymologique de la flore francaise
Hippochoeris, Hypochaeris : Du grec 'hupokhoiris, khairos' (porc).
Hortensis : En latin (de jardin).

  Étymologies des noms français et latins : Anemone : Du grec 'anemos' (Vent), allusion au fait que plusieurs espèces aiment les expositions Ventées. Source : Dictionnaire étymologique de la flore francaise
Nemorosa : Du latin 'nemorosus' (des bois).
Sylvie : Du latin 'silva' (forêt).

  Étymologies des noms français et latins : Eryngium : Du grec 'eryggos', nom attribué à ce végétal. Source : Dictionnaire étymologique de la flore francaise
Roland : De chardon roulant, la plante sèche se détache de sa souche en hiver et emportée le Vent, elle « roule » sur la prairie pour disperser ses graines.

  Étymologies des noms français et latins : Sedum : En latin (s'asseoir) car souVent 'assise' sur les pierres.

  Étymologies des noms français et latins : Sedum : En latin (s'asseoir) car souVent 'assise' sur les pierres.

  Étymologies des noms français et latins : Sedum : En latin (s'asseoir) car souVent 'assise' sur les pierres.
Telephium : Nom grec d'un végétal indéterminé, et dédié à Telephe roi de Mycée qui fut guéri par cette plante grâce à Achille. Source : Dictionnaire étymologique de la flore francaise

  Étymologies des noms français et latins : Anemone : Du grec 'anemos' (Vent), allusion au fait que plusieurs espèces aiment les expositions Ventées. Source : Dictionnaire étymologique de la flore francaise

  La plante dans l’histoire : Déjà utilisé comme légume et plante médicinale dans l'Egypte ancienne il est consommé il y 2000 an en Inde et en Perce.
Connu des Grecs sous le nom d'Andrachne et des Romains sous le nom de Portulacca sa culture c'est développé au XIII siècle. Au moyen-âge il était utilisé pour assaisonner les ragoûts et les sauces et était très prisé des Arabes. Les Anglais l'ont introduit en Europe au XVIème siècle et la consomme, le plus souVent, les jeunes boutons confits au vinaigre à la façon des câpres.

  Description détaillée de la plante : Forme souVent d'importantes colonies, couverte de cours poils blanchâtres.

  Description détaillée de la plante : AdVentice.

  Description détaillée de la plante : Grande, très épineuse avec des gros capitules terminaux ovoïdes, souVent assimilée au chardon.

  Description détaillée de la plante : AdVentice, de formes très variables, généralement assez basse.

  Description détaillée de la fleur : rose le premier jour, bleu azur les jours suivants, en forme d'étoile à 5 pétales. 5 étamines conniVentes forment une pointe noire au centre de la fleur.

  Description détaillée de la fleur : SouVent veinées de rose, groupées en haut des rameaux. pétales : quatre en croix.

  Description détaillée de la fleur : Inflorescence en cyme de cinq à dix fleurs. Corolle blanche, 5 pétales en étoile souVent repliés en arrière vers le pédoncule, 5 étamines à anthères jaunes saillantes groupées autour du stigmate, calice à 5 sépales triangulaires.

1 2 3 Suivant Dernier

Partagez cette page dans vos réseaux sociaux. Vous avez aimé cette page ? Faites le savoir à votre entourage.